Accueil / Hébergement / Un serveur dédié pour mon WordPress ?

Un serveur dédié pour mon WordPress ?

WordPress est un excellent CMS quand il s’agit de lancer un blog ou un site n’ayant pas pour objectif de réaliser un gros trafic. Ainsi, il suffit d’un hébergement mutualisé, d’un thème, de quelques plugins et le tour est joué. Mais cela se complique quand le site devient très visité et qu’il faut passer à un serveur dédié. Voici quelques astuces !

Alléger le thème au maximum

Avec WordPress, tout parait si simple qu’on en oublie parfois que, même si côté administration cela ne nécessite aucune connaissance particulière et très peu de temps pour mettre en place un thème, c’est bien souvent un réel problème pour un site qui se voit souvent visité. Ainsi, avant de passer sur un serveur dédié, il est important de commencer par se poser les bonnes questions.

Doit-on passer sur un plus gros serveur ? N’y a t-il pas la possibilité de voir ce qu’il est déjà possible de faire avec ce que l’on a ? A partir de là, il est important de mettre les mains dans le code et comprendre comment fonctionne son thème. Nombreux sont les thèmes qui proposent de superbes options avec des rendus magnifiques, mais à chaque visite, ce sont les ressources demandées au serveur qui explosent, même si on ne le voit pas. Ainsi, il peut être très intéressant de commencer par voir si toutes ces options sont bien indispensables.

Bien sûr, à partir de là, si vous n’y connaissez rien, il va vous falloir vous armer de patience pour apprendre comment tout cela fonctionne, ou bien directement voir avec une personne experte dans ce domaine. Il existe d’ailleurs de très nombreux développeurs spécialisés sur le CMS WordPress qui sauront alléger votre thème tout en vous proposant des options identiques, voire même meilleures.

Optimiser les plugins

Une fois que le thème est allégé et moins gourmand, une deuxième phase est très intéressante quand il s’agit d’optimiser son site sous WordPress, il s’agit d’optimiser les différents plugins que l’on utilise. Bien sûr, il est important déjà de faire le point sur l’utilité de tel ou tel plugin, car il n’est pas rare qu’on ait installé des plugins gourmands qui n’ont finalement pas tellement d’utilité.

Ainsi, la première phase sera de nettoyer tout cela. Ensuite, ceux qui resteront actifs devront être analysés. N’existe t-il pas des plugins similaires qui demandent moins de ressources ? Il n’est, bien souvent, pas utile d’avoir de véritables machines de guerre pour afficher un simple widget. Il est donc important de regarder si des plugins plus légers n’existent pas pour la même utilisation.

Enfin pour finir, il est recommandé d’utiliser un plugin de mise en cache du contenu, ce qui vous évitera à chaque visite de recharger tout le contenu, alors même que celui-ci n’a pas changé. C’est effectivement bien souvent un très gros problème au niveau des ressources, et ce qui va saturer tout l’ensemble et vous obliger à passer à une gamme de serveurs supérieure. Ainsi, nous vous conseillons de jeter un œil au plugin W3 Total Cache qui va jouer ce rôle à merveille. Essayez, vous verrez, vous allez l’adopter !

A propos KUHM