Accueil / International / Rediriger l’utilisateur en fonction de sa géolocation n’est pas considéré comme du spam

Rediriger l’utilisateur en fonction de sa géolocation n’est pas considéré comme du spam

Je me posais encore la question il y a peu pour certains sites sur lesquels je travaille, car ces derniers redirigent l’utilisateur en fonction de sa géolocalisation vers la version du site dans la langue adéquate.

Je me demandais donc si cela pouvait être considéré comme du cloaking ou non, et si nous pouvions être pénalisés pour cela.

Le timing de Matt Cutts est sympa sur ce coup là, car il vient de proposer une nouvelle vidéo qui répond à la question :

Matt précise donc que si l’on détecte un utilisateur via son IP, et qu’on lui propose le contenu relatif à son pays (page spécifique ou domaine spécifique), il n’y a pas de problème.

Par contre, il ne faut pas faire d’exception avec Googlebot : ce qui veut dire que vous vérifiez l’IP de Googlebot, vous devez le rediriger vers la page adéquate (s’il vient des États-Unis, vous le redirigez vers la version anglaise, le .com, la page ou le domaine : la version qui sera la plus pertinente).

Il nous ré-explique le principe du cloaking (un contenu différent pour l’internaute et Googlebot) et nous rassure une dernière fois : si l’on propose la même chose pour Googlebot et l’internaute, il n’y a pas de soucis, on peut donc rediriger un visiteur en fonction de son IP sans craindre d’être pénalisé.

A propos KUHM